Il y a des jours où on fait coup tellement bon qu’on se félicite encore, plus tard. Dans mon cas, je pense au jour où j’ai pris la décision de trainer sur moi un petit carnet qui ne sert qu’à écrire tout ce qui me passe par la tête, à noter des trucs qui me font réagir, ou simplement des paroles entendues que je ne veux pas oublier. Dont les traits de spontanéité de Coconut. J’ai envie d’en partager quelques-uns avec vous, ce matin.

L’eau de la mer, à certaines places, est bleue, bleue, bleue. Mais il ne faut pas se noyer dedans, sinon tu fais bleubleubleubleu.

Quand l’un dit «phoque», «l’otarie».

Roch et Pierre s’entendent mal, parce que les deux ont la tête dure.

Maman, est-ce que le brouillard, c’est l’eau qui se venge parce qu’on la gaspille? (il avait 10 ans et demi quand il m’a posé cette question…)

Secoue pas la tête trop vite : ton cerveau est tellement petit qu’il risque de te sortir par les oreilles et revoler partout! (entendu le dire à un ami avec qui il avait un désaccord)

À propos du pape Jean-Paul II, à l’annonce de sa mort, en lisant 1920-2005 : «Hen, il a le même âge que la Heineken!»

Maman, ce que tu portes, ça ne devrait pas s’appeler un soutien-gorge… Ça serait plutôt un «Tient sous-gorge».

Comment ne pas l’adorer, ce p’tit bout d’homme-là?

Publicités