« Il » est de retour.  Égal à lui-même. Il n’a pas changé d’une miette, pour notre plus grand plaisir – celui qui, avec le journaliste du même prénom, est directement responsable de ma présence sur la blogosphère. 

Oui, oui, je parle bel et bien de Pat P.

Pour les plaintes ou les réclamations, c’est par ici.

Publicités