C’est la deuxième semaine où je remplace une employée de ma ville pendant ses vacances. Elle m’a laissé son espace de stationnement, ses clés de bureau, son dictaphone… jusqu’au 27 juillet. Ça se passe bien. 

Est-ce que j’aime travailler ici? Suffisamment pour avoir envie d’aller aux ressources humaines et leur remettre mon CV, pendant que j’ai « un pied dans la place ». On verra bien ce que ça donnera.

Mise à jour : en fin de compte, ce n’est pas à la ville que je soumettrai mon CV.  Ma mire s’est déplacée quelque peu… 

Publicités