Ce midi, en page 30 du Journal de Montréal d’aujourd’hui, ce titre a capté mon attention :

« Une pétition pour fermer une fourrière »

Le problème, c’est que mon cerveau en a fait une contrepèterie avant que je n’aie eu le temps de bien le lire. Autrement dit, j’ai lu ce que mon cerveau suggérait AVANT de lire le titre réel…

Docteur, j’ai besoin de repos…

NDLR : une contrepèterie est un jeu de mots qui consiste à inverser certains phonèmes ou certaines syllabes d’une phrase, pour obtenir une nouvelle phrase, avec souvent un sens cocasse, voire grivois. Par exemple : Manon, t’es sensuelle → Samson, t’es manuel… L’inventeur du procédé serait, dit-on, François Rabelais.

Publicités