Un de mes amis m’a dit, la semaine dernière : « Tu vois, c’est pour ça que j’t’aime, toi, y a jamais rien qui te dérange! »

Je lui ai répondu que oui, il y en a des choses qui me dérangent, mais ce sont des choses beaucoup plus sérieuses que celles dont on discutait à ce moment-là. Et j’ai occulté le plus important. 

Ce que j’ai oublié de te dire, friend, c’est ceci : The feeling is mutual.

Publicités