J’ignore si ce concept a une application réelle ou non pour TOUS les humains.  Mais ce matin, la une des nouvelles du jour m’a fait tomber de ma chaise. 

Nathalie Morin, cette jeune femme qui ne peut quitter l’Arabie Saoudite parce que son mari l’en empêche, je la connais. Sa mère et moi avons été amies, juste après mon divorce, pendant quelques années, avant que nos chemins fassent en sorte que les liens se relâchent.  Je n’ai plus de nouvelles d’elle que sporadiquement, quand je croise son fils par hasard, de temps à autre. Mais cela ne m’empêche en rien d’avoir beaucoup de peine pour Nathalie, de compassion pour Johanne, et d’inquiétude pour la suite des événements.

Et je me sens impuissante à faire quoi que ce soit. Sauf une chose. Quand Chloé, la nièce d’Intellex, a eu à subir une opération, je vous avais demandé, à vous qui me lisez, d’inscrire une note à votre calendrier, d’avoir une pensée ou de laisser un mot chez Intellex pour la petite, pour lui apporter un peu de soutien.  Et c’est là que j’ai eu une preuve supplémentaire que la mobilisation, même passive, ça fonctionne.

Alors aujourd’hui, je fais de nouveau appel à vous.  Je vous demande dde mobiliser vos pensées/prières/ondes positives/appelez ça comme vous voulez mais ayez-en, pour Nathalie et ses deux petits garçons, pour Johanne, pour Dominique… Peut-être que si on est plusieurs à s’y mettre, les choses bougeront?  Pour ma part, pour en avoir vu se produire, je crois aux miracles.