juin 2008


C’est la seule raison pour laquelle mes billets se font plus rares. Mon blog ne meurt pas, il… farniente !

En vrac :

– J’ai le dos en compote, mais pour la bonne cause : Choco aura des planchers de céramique impecc!
– Ça fait une semaine et plus que j’arrive à ne pas être en retard au travail. En prime, y a de la place pour me stationner (gratos) dans la rue!
– Les annonces radiophoniques de IGA (facile, pas facile) : PUUUUUS CAPAB’!! Je songe sérieusement à boycotter mon épicerie jusqu’à l’automne!
– En Angleterre, il y en a qui ont du temps à perdre. Personnellement, j’aime mieux me contenter de la non-perfection.
– Coconut a assisté à son premier vrai show rock cette fin de semaine. Un après midi complet à Heavy MTL, avec Iron Maiden en prestation principale, accompagné de mon frère (parce que seul, je ne l’aurais jamais laissé aller).  Il a A-DO-RÉ.

Voila qui fait le (petit) tour…

– quand la circulation me permet d’arriver au bureau à l’heure;
– me faire demander par la commis du magasin, des collègues de travail : « C’est quoi, votre parfum?? Il sent vraiment bon »;
– sortir avec Époux-stoufflant pour un souper et une pièce de théâtre;
– me faire dire par Coconut : « Tu sens bon, Maman » à la fin d’une journée;
– me faire dire par une vendeuse, en quittant la boutique : « Je vous gage qu’il va faire soleil, quand vous allez sortir, et ce sera grâce à vous » (pour avoir passé mon temps à dire des niaiseries en payant mes achats);
– trouver LE rouge à lèvre qui tient ses promesses (et toute la journée!);
– dans la même foulée, trouver LE mascara qui tient toute la journée, qui ne floconne pas, ne coule pas ET qui ne coûte pas la peau des fesses;
– quand Choco a besoin que j’aille avec elle pour son magasinage d’été, et qu’elle repart avec des couleurs qui lui vont à ravir mais qu’elle n’aurait jamais regardées sans moi (et on remet ça ce soir pour le dossier maillot de bain);
– le bien-être ressenti en sortant du gym;
– l’odeur de la terre mouillée, mêlée à celle du gazon fraîchement coupé (les journées pluvieuses ont aussi du bon…)
– que Coconut m’appelle sur mon cellulaire pour me dire qu’il a brisé un record de notes en histoire, et qu’il ne soit pas capable d’attendre pour me le dire;
– que Frérot m’appelle « sa bouée de survie » (pis ça n’a rien à voir avec ma morphologie!!)
– le plaisir anticipé d’un souper-croisière avec ma boîte la semaine prochaine…