De deux choses l’une : ou bien j’ai vécu sur une autre planète pendant toute la scolarité primaire de mon fils, ou bien c’est ma chummy qui vient d’une planète hostile aux enfants. Reste que nous avons eu, cette semaine, une petite discussion qui m’a jetée par terre.

Elle me racontait que, d’où elle vient (la planète Longueuil-St-Hubert), les enfants n’ont pas le droit de dîner à l’école s’ils ne sont pas préalablement in$crit$ à un service de garde.  Et elle va plus loin, en me racontant qu’une cafétéria, pour elle, c’est un lieu qu’on ne retrouve qu’à l’école secondaire/polyvalente.  En gros, si un enfant n’est pas in$crit au service de garde, non seulement il ne peut pas manger son lunch à l’école, mais il n’a aucun endroit pour le faire ailleurs que chez lui et n’a pas non plus le droit de se trouver dans la cour d’école sur l’heure du midi.

Chez nous, Coconut a fréquenté trois écoles différentes au primaire. Une école de la maternelle à la 2e (NDL), et ensuite quand nous avons acheté la maison, il a fini son premier cycle à Chabanel et son 2e cycle (4e à 6e) à Laflamme. Il a apporté son lunch à chaque jour et s’est assis à la table de la cafétéria (ou dans le gymnase où on installe des tables le midi) et est allé jouer avec ses amis dans la cour d’école ensuite, sans qu’il ne m’en coûte un sou, sauf pour les jours où je n’avais pas eu le temps de lui préparer son lunch; ces jours-là, je pouvais lui donner des sous pour qu’il se procure un repas chaud (si, si, ils sont offerts aux enfants, chez moi). Idem pour mes neveux et nièces qui ont fréquenté des écoles d’autres villes/villages. Et c’est comme ça que ça a toujours été, d’aussi loin que je me souvienne, même pour mon propre primaire (et là, on s’entend-tu que ça fait un bail?).  Bref, à l’entendre, un enfant qui ne s’est pas in$crit au service de garde doit forcément aller manger chez lui, quitte à prendre l’autobus le midi pour ça.  Pardonnez-moi l’expression mais, je suis restée… sur le cul. Flabergastée.

Et maintenant, je suis curieuse. Vous, quelle planète habitez-vous? Vos enfants peuvent-ils manger leur lunch à l’école ou êtes-vous forcés de payer pour qu’ils aient ce… « privilège »? Est-ce vrai que partout ailleurs, les taxes scolaires qu’on impose aux propriétaires ne suffisent pas à offrir un service que j’ai toujours cru comme faisant partie du service?

Publicités