On est encore ensemble, et plus solides que jamais.

Ce matin-là, en allant chercher Coconut chez son père où il avait passé la nuit, pour lui faire enfiler son mini-tuxedo, et l’emmener à l’église, l’exCécrable avait osé la question suivante : « Tu ne trouves pas que tu fais ça un peu trop vite? Vous allez vous planter, tu vas voir, pense au petit, bla-bla-bla… » J’ai vu. C’est lui qui s’est planté.

Cet après-midi là, juste avant la cérémonie, j’étais fébrile ET fiévreuse. Mais j’avais décidé que RIEN ne me ferait manquer une seule seconde à savourer de cette journée. Il y aurait du temps pour être malade, après. Et ce fut une journée magnifique, dans tous les sens du terme.

Dix années plus tard, nous vivons toujours un petit bonheur tranquille, où les défauts, les travers, les manies de l’un et de l’autre sont depuis longtemps reconnus, acceptés et ne reçoivent qu’un sourire amusé, au lieu d’une explosion  d’humeur qui mettrait le feu aux poudres pour pas grand-chose. Dix années d’un quotidien rempli de mille et un petits riens qui font, au final, un tout important. Dix années à s’appuyer l’un et l’autre dans les moments difficiles (et Dieu sait qu’il y en a eus, tout de même, quelques-uns), à se réjouir ensemble des moments heureux… Dix ans à s’aimer.

Antoni,  mon Époux-Stoufflant, je ne nous souhaite qu’une chose : des dizaines d’autres années, toutes pareilles. Et je t’aime davantage aujourd’hui qu’il y a 10 ans.

MY15^002     MY15^001     MY15^003

Publicités