Incontournable


Je ne vais pas m’en approprier le mérite, c’est certain, mais… une pensée comme celle-là mérite une diffusion maximale!

Merci, Hispong!

Publicités

J’ai découvert, grâce à Patrick Dion, un site génial. J’étais déjà une grande amatrice de La Linea. Il était rien que normal que je devienne instantanément une fan finie de Pencilmation.

Pas de panique, je ne suis pas en train de partir un nouveau blogue. Deux, c’est bien en masse.

Carnets de voyages, c’est le titre de la pièce que je suis allée voir avec Coconut, au Théâtre des Deux mondes, ce soir. J’ai oublié où j’étais, tellement la représentation m’a prise.

Deux acteurs, elle encore jeune, lui déjà vieux. Une tournée mondiale. Des villes :  Tel-Aviv, Vérone, San José, Nijni Novgorod, Dan-Hang, Berlin, Beijing, Madrid, New York, Kinshasa. Des souvenirs. Un hommage sensible aux victimes de l’attentat de Madrid, en mars 2004. Musique envoûtante. Jean-François Casabonne, sa voix, sa présence sur scène. Projections multimédias qui forment les décors, qui nous transportent, efficaces. Véronique Marchand, lumineuse. Poésie décousue. Gros plans sur des émotions crues. Images. Paysages. La vie, la mort.

Il y a une vie, après la vie. Il y a la vie des autres.

Extrait video, ici.

C’est au Théâtre des Deux mondes, du 20 au 30 mai et le 4 juin, à 20h.

Ça faisait un moment que je n’avais pas partagé mes plus récentes découvertes sur la blogosphère. Manque de temps – gérer et mettre à jour un widget, il faut du temps pour ça.

Mais ce matin je me dis que si je ne le fais pas maintenant, ça va tomber dans une des craques du plancher.   Alors voici :

Dans les perles :

  • Fracture onirique : une petite nouvelle sur la blogosphère, si je me fie à la date de son tout premier billet, j’aime beaucoup comment elle s’exprime et CE qu’elle exprime!
  • L’écritoire de S@hée : le blogue perso de l’écrivaine, qui avait pris une pause. Elle est de retour, ou bien JE suis de retour chez elle, c’est selon. Quoi qu’il en soit : yééééé!!
  • Sourcillements jaunes : une fort jolie découverte!
  • Noisette sociale : elle ne fait pas toujours l’unanimité – même de ma part – mais elle s’assume alors je l’assume aussi.
  • Dans les pierres :

  • Détour improvisé : une très belle découverte, vraiment.
  • Joe Blogue : un heureux retour. Mais c’est tout ce que je dirai, pour des raisons d’anonymat.
  • Mon petit nombril : rien qu’un mot : J’A-DO-RE !!
  • Bonne lecture!

    Et son blogue a deux ans.  Allez lui offrir vos meilleurs voeux, c’est par là.

    En prime, elle fait un concours…

    Comme dans :

     Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Allez, tous en choeur avec moi  (34 fois, s’il vous plaît!) :

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Bonne Fête Matoue! Bonne Fête Matoue! Bonne Fête, Bonne Fêêêêêêteeeeuuhhh….  Bonne fête Matoue!

    Lâcheté. Paresse. Faiblesse personnelle.  

    Le ministère de la santé du Québec vient de lancer une première campagne de sensibilisation et d’information visant à combattre les préjugés sur la dépression.

    J’ai vu une première publicité à la télévision cette semaine, qui montre un homme qui achète des fleurs pour un collègue en dépression mais qui lui reproche, dans la carte qui accompagne les fleurs, d’utiliser cette excuse pour avoir des vacances payées. Punché. Je présume qu’il y aura d’autres publicités, mais d’emblée, je réagis à cette initiative par un gros Bravo. Il était temps qu’on en parle, qu’on identifie les préjugés auxquels les personnes souffrant de dépression doivent faire face. Le site web consacré à cette campage est bien fait, clair et précis. Le questionnaire visant à évaluer notre perception de la dépression vaut la peine de prendre quelques minutes pour y répondre.

    On y trouve aussi des références et un lien vers un questionnaire d’autoévaluation, parmi bien d’autres ressources. J’ai aussi mis tous ces liens vers cette page que j’avais écrite au début de l’année.

    Pour le bien de ceux qui en souffrent, il faut en parler. Le ministre Couillard a déclaré, au lancement de la campagne, que «La recherche et les témoignages des personnes atteintes de dépression démontrent clairement que les préjugés constituent un frein important à leur rétablissement. Ces préjugés, qui associent la dépression à une faiblesse personnelle plutôt qu’à une maladie, contrecarrent les efforts des personnes touchées pour parler, s’informer, consulter, accepter le diagnostic et suivre les traitements nécessaires, tout en contribuant aux risques de rechute.»

    Faites passer le message.

    Page suivante »